Mariage oriental Traiteur hallal Negafa Dj oriental sur Paris Marsielle Lyon Nice Montpellier Nice

Futurs Mariés

Notre selection de prestataires par mariage Oriental

Professionnels



 

Accueil > Conseils > Mariage algerien (sétifien)

Mariage algerien (sétifien)

C’est un mariage qui dure environ une semaine. Quand le mariage commence, les gâteaux sont déjà prêts à être mangés.

Mercredi, préparations pour les repas.
Les hommes égorgent le mouton ou la vache selon le nombre de personnes qui seront invitées. Les femmes sont aux fourneaux en train de préparer le couscous et éplucher les légumes pour la sauce. Les préparatifs sont différents chez la fille et chez le garçon.

Le jeudi, le jour de la fête pour la mariée.
Elle se rend d’abord au hammam accompagnée des jeunes filles de la famille, puis chez la coiffeuse. On l’installe dans une pièce dans laquelle elle ne devra pas se déplacer si ce n’est pour aller se changer. Ensuite, place à la tesdira. La mariée défilera avec chacune de ses robes devant famille et invitées. Plus la famille est riche, plus la jeune femme aura de robes et devra se changer. Les mariées sétifiennes portent l’habit traditionnel charb ezdaf, qui est, malgré son prix coûteux, un élément essentiel de son trousseau. Cet habit est composé d’un binouar, robe fleurie sans manches légèrement décolletée pour laisser apparaître les bijoux et descendant jusqu’aux chevilles. Ce qui fait la beauté de ce vêtement, c’est la finesse des broderies dessinant des fleurs. La dernière tenue du défilé de la mariée est la robe de soirée.
Les premiers arrivés ce jour là sont les kafefa, membres de la famille du marié, le plus souvent ce sont des femmes assez âgées. Ces femmes arrivent généralement en fin d’après midi avec le djehez de la mariée composé de jupon, sous-vêtements, savon, parfum..., le tout enveloppé dans un barnous. Elles gardent cela comme un précieux trésor à l’intérieur d’une valise blanche. Personne ne doit y toucher ni même voir le contenu avant que la mariée ne les portent. Pour que les kafefa puissent voir la mariée qui elle est dans une autre pièce, il leur faut attendre l’arrivée des haneyia plus tard dans la soirée. Ce sont des jeunes filles faisant partie de la famille du marié venues pour mettre le henné à la mariée. A ce moment là, les kafefa feront porter à la mariée le djehez qu’elles ont apporté après avoir montré le contenu de la valise blanche aux invitées présentes sous leurs youyous. Tout le long de la cérémonie du henné, la mariée reste assise sur un fauteuil, un voile rose sur la tête. Deux jeunes filles se tiennent debout de chaque côté de la mariée une bougie à la main. Ces bougies sont très longues et torsadées, de couleur rose ou blanche. Quand le henné est appliqué, les invitées offrent des cadeaux à la jeune femme ou mettent de l’argent dans un plateau qui se trouve devant les pieds de celle-ci. Puis les gâteaux et la pièce montée sont distribués accompagnés de thé ou de café. Les kafefa passeront toute la nuit chez la mariée.

Vendredi, jour du cortège et de départ pour la mariée.
Le cortège démarre de chez le marié pour aller chercher son épouse et la ramener vers sa nouvelle demeure. Autrefois, cela avait lieu le matin en raison des fortes chaleurs, mais ce n’est plus toujours le cas aujourd’hui. La jeune femme se rend à nouveau chez la coiffeuse accompagnée de filles qui lui sont proches. Coiffure, maquillage et habillage de la mariée ont lieu dans le salon de coiffure. Une fois prête, elle retourne chez elle attendre son futur mari.
Du côté de sa belle-famille, à lieu la décoration de la voiture, destinée à transporter les mariés, avec des rubans et des fleurs. Pour garder un souvenir mémorable de cette heureuse journée, on fait appelle à un cameraman voir une camerawomen pour pouvoir aussi filmer ce qui se passe chez la mariée. Le jeune homme va donc chercher son épouse qui l’attend chez elle. Il est suivi d’autres voitures transportant des jeunes filles et des femmes de sa famille, et des voitures vides prévues pour emmener les kafefa et quelques membres de la famille de sa jeune épouse. L’arrivée se fait sans grande surprise puisque les klaxons raisonnent dans la ville. Dans le véhicule des mariés, on trouve bien sûre le jeune marié qui se trouve à l’avant, et une ou plusieurs jeunes filles vêtues de blanc qui font partie de sa famille( soeurs, cousines... ). Une fois arrivé, le cortège se gare et les passagers descendent pour entrer chez la jeune femme. Musique et danses sont de mise. Puis le marié entre à son tour dans la maison pour en ressortir accompagné de son épouse au bras. Quelques larmes coulent bien évidemment puisque la mariée quitte la maison de ses parents. La plupart du temps, la mère n’accompagne pas sa fille, seules les jeunes filles y vont ainsi qu’une ou deux tantes qui passeront la nuit chez le marié. Tout le monde remonte en voiture pour se rendre à un lieu prévu pour aller faire des photos. Quand la séance est terminée, le cortège redémarre, toujours en klaxonnant, et se rend en direction de chez le marié ou de la salle des fêtes si elle a été louée pour l’occasion. La belle-famille les accueille à l’entrée et les installe dans un endroit bien décoré en leur honneur. On sert des boissons et des gâteaux aux invités. Tout cela sera suivi d’un repas, le midi si le cortège a eu lieu le matin, le soir si le cortège s’est déroulé dans l’après-midi. La fête se termine par une autre cérémonie du henné, cette fois-ci pour le marié uniquement qui lui aussi, comme la mariée lors de sa soirée, recevra des cadeaux et de l’argent. Les jeunes époux ce soir là découperont ensemble une part de la pièce montée qu’il se donneront à manger mutuellement sous l’oeil des invités. Puis des parts leur seront distribuée ainsi que des dragées.
Enfin les jeunes mariés s’en iront profiter de leur lune de miel loin de tout ces regards.

Source photo : http://www.farid-benyaa.com (Artiste plasticien algérien)

 

Dans la même rubrique


Notre séléction